5 astuces magiques pour communiquer sans site web

astuces magiques pour communiquer sans site web freelance

La rumeur dit qu’il est aujourd’hui impossible de communiquer sans site web. Heureusement, il ne s’agit que d’un bruit qui court. Et il existe bien d’autres moyens de faire circuler des informations que les sites internet. Pourquoi  ? Parce qu’un site internet qui n’est qu’une simple vitrine, sans mise à jour, sans formulaire de contact ou autres outils de communication n’a que peu d’intérêt. Pire, sa maintenance peut être à la fois une perte de temps et un calvaire technique pour ses propriétaires. Faire parler de soi sans animer son site internet, c’est possible. Grâce à cinq astuces magiques !

Une page Facebook

Ce qu’il y a de bien, avec Facebook, c’est que l’outil existe déjà. Des nouvelles fonctions sont ajoutées années après années, sans qu’il soit nécessaire de se pencher sur la technique. Son utilisation est simple (si les mineurs peuvent s’y inscrire à partir de 13 ans, n’importe quel professionnel est capable d’en tirer parti) et c’est un très bon levier pour aider les gens à parler de vous à votre place.
Par contre, on ne gère pas une page Facebook de la même manière qu’un site personnel (rien que l’appellation est déjà différente, comme vous n’avez pas manqué de le remarquer). Il faut sélectionner le type de société, le secteur d’activité et ne pas hésiter à jouer avec les boutons « contacter » ou « acheter » qui facilitent les actions des internautes.
Une page Facebook doit également s’animer, avec des mises à jour de statut suffisamment fréquentes pour rappeler aux gens que vous existez. Vous pouvez bien sûr y parler de votre activité ou des domaines qui s’y rattachent, partager des articles qui vous semblent intéressants, créer des images avec des citations inspirantes que vous aurez labellisé à votre nom (et que vos fidèles abonnés se feront un plaisir de partager). L’effet viral est très important sur Facebook et de nombreux contenus différents peuvent y apparaître, du texte à la vidéo. Ne négligez pas non plus l’impact des jeux concours, relativement faciles à mettre en place, ou de la publicité sur ce réseau. L’avantage de cette dernière est qu’elle est très ciblée : si vous connaissez bien le profil de vos clients potentiels, vous pouvez vous adresser uniquement à eux.

Un compte Linkedin

Les réseaux sociaux ne sont pas uniquement réservés aux adolescents en manque de Pokemon. Certains sont même plutôt destinés aux professionnels, comme Linkedin. Beaucoup l’utilisent à tort comme une simple carte de visite, et se contentent d’avoir leur photo et leur CV en ligne. C’est se priver d’un potentiel de contact qui peut aller beaucoup plus loin. D’une, il faut agrandir son réseau en se connectant à d’autres professionnels : anciens clients, amis, cousins… n’importe qui peut vous mettre en relation avec le client que vous visez. C’est le fameux principe des sept degrés de séparation : il n’y a que sept personnes qui vous séparent du président des États-Unis. À vous de les trouver !
Par ailleurs, être présent sur Linkedin, c’est aussi poster des articles et réagir à ceux des autres. Il faut s’y connecter chaque jour, et y poser l’une ou l’autre trace écrite. Astreignez-vous à cet exercice quotidien et observez la manière dont votre cercle de connaissances s’agrandit.

Une brochure

Nous vivons peut-être dans une époque de dématérialisation, mais le papier a toujours son charme. Surtout, il reste plus sous la main – et l’œil – de ceux à qui vous le donnez. Une petite brochure, qui rappelle les services que vous proposez, vos compétences, qui donne peut-être même des preuves de vos réalisations, fera toujours bonne impression.
Soignez sa présentation (pas de papier trop fin ou de couleurs mal dosées), et distribuez-la lors de vos échanges. Le cas échéant, proposez-en même plusieurs à vos prospects, qu’ils pourront à leur tour distribuer autour d’eux. Et pour couronner le tout, n’hésitez pas à insérer un petit lien vers votre page Facebook ou votre profil Linkedin. Pensez toujours plus loin que la simple rencontre que vous venez de faire !

Le bouche-à-oreille

Chacun des procédés précédents vise à faire parler de vous. C’est à vous d’initier le contact, mais ensuite la bonne parole doit se propager sans vous. Les gens auront toujours plus confiance en un freelance qui leur aura été recommandé que dans celui-ci qui n’a que son nom inscrit dans les pages jaunes. C’est pour ça, exactement, qu’après chaque contrat remporté, vous laisserez une brochure à disposition pour le client suivant. C’est aussi pour cette raison que vous pouvez demander à certains de vos clients de laisser un avis sur vos services sur des endroits bien choisis. La manière dont les gens parleront de vous est votre meilleure publicité et elle ne vous coûte rien. Sauf de bien faire votre travail, évidemment.

L’affiliation à un réseau de franchisés

Si la communication s’assimile pour vous à un parcours du combattant, il pourrait être opportun de vous engager auprès d’un réseau de franchisé. L’avantage : ils disposent de très bons outils de communication et ils parleront de vous à votre place. Vous aurez peut-être des petites concessions à effectuer, mais vous pourrez vous reposer sur eux pour vous aider à contacter les prospects que vous ne savez pas où chercher. Attention cependant : ne vous attendez pas non plus à ce qu’ils fassent tout le travail à votre place. Vous pourrez toujours utiliser les outils déjà cités, mais avec un peu plus de puissance…

Vous avez aimé cet article ? partagez le !

humaniance
Suivez-nous!

humaniance

Révélateur de freelances! chez Humaniance
Missions et emplois pour freelances, CV en ligne, Forums de discussion, services pour recruteurs et entreprises.
humaniance
Suivez-nous!