Consultants indépendants : voici comment trouver des marchés de niche !

À l’heure où la France est en période de crise, la tentation de créer sa propre société est de plus en plus présente. Par ailleurs, le conseil fait parti des créneaux les plus convoités par les cadres ou les experts. Néanmoins, selon les derniers statistiques de l’INSEE, une entreprise sur deux ne passe pas le cap des cinq ans. Aussi, afin de réussir son projet en tant que consultant indépendant, il ne suffit pas de se positionner sur un secteur d’activité. Il faut également savoir faire la différence.

Mais alors, comment trouver des niches de marché inexplorées ?

Qu’est-ce qu’un marché de niche pour un consultant indépendant ?

Un marché de niche est un segment de marché très étroit reposant sur un produit ou un service très spécialisé sur lequel le consultant peut se positionner en évitant d’affronter directement ou indirectement ses concurrents (autrement dit, ses confrères). Néanmoins, il s’agit d’une notion très relative. En fonction du secteur sur lequel on se trouve celui-ci peut varier de quelques milliers d’euros à quelques dizaines de millions d’euros. Il s’agit en quelque sorte d’un écosystème présent dans le monde économique actuel.

Stop aux idées reçues !

La croyance populaire incite les indépendants à croire que si personne ne s’est lancé sur un tel marché c’est forcément parce que l’idée n’est pas bonne ou pas rentable. Or, cela est faux ! Les marchés de niche correspondent plutôt à des segments n’ayant pas pu être visés par les grosses entreprises de par leur spécificité. En effet, les imposantes sociétés visent en général une clientèle trop large pour pouvoir s’attacher aux spécificités. Les clients potentiels composant les marchés de niche sont donc bel et bien là. Ils attendent simplement une offre différente de celle qui existe déjà. Là où vos gros concurrents seront dans l’inertie et dans l’incapacité de répondre à leurs besoins spécifiques, vous serez là pour apporter à ces clients potentiels une solution adaptée.

Les avantages à se lancer sur un marché de niche

Le premier avantage lorsque l’on se place sur un marché de niche est que cela permet de limiter grandement la concurrence des généralistes. Néanmoins, il convient de trouver un bon compromis et d’identifier une niche suffisamment porteuse pour permettre à votre société de se développer de manière correcte.

De plus, en tant que consultant sur un marché de niche, cela vous permet également d’être plus visible. D’une part, il y a moins de concurrence. D’autre part, comme votre marché est plus restreint, vous le connaissez mieux, ce qui vous permet d’optimiser vos opérations marketing et donc d’être plus efficace. Qui plus est, le caractère novateur de votre segment peut également générer une certaine curiosité et donc une attractivité. En ce sens, un concept inédit constitue un avantage majeur.

Par ailleurs, du côté client, on se sent en général plus proche d’un vrai spécialiste. En effet, cela donne l’impression que le professionnel s’adresse directement à nous. Vous serez donc un consultant plus proche de votre cible ce qui vous permettra, d’une part, de développer votre chiffre d’affaires, d’autre part de vous sentir plus épanoui professionnellement et personnellement.

Enfin, le fait de vous lancer sur un marché de niche, vous demandera d’être un expert dans votre domaine. De ce fait, cela nécessitera sans doute l’acquisition de nouvelles compétences. Là encore, le fait d’apprendre continuellement pour se perfectionner est une véritable source de développement personnel. Par ailleurs, une bonne maîtrise de son marché vous permettra d’être encore plus reconnu professionnellement parmi vos paires.

Comment bien se lancer sur un marché de niche pour consultants ?

– Choisir un marché qui vous intéresse est la clé de la réussite :

Avant toute chose, il est indispensable de choisir un facteur de marché qui vous intéresse. Il est inutile de vous tourner vers une niche porteuse si le projet en lui-même ne vous intéresse pas. En effet, pour réussir en temps qu’indépendant, la passion est une condition indispensable. En l’occurrence, vous ne pourrez avoir une parfaite expertise de votre domaine que si le sujet vous plait. Or, c’est cela qui vous permettra d’avoir le même langage que celui de vos clients.

– Ne pas s’éparpiller :

Comme le veut sa définition, un marché de niche se doit d’être précis. En ce sens, il convient de ne pas vous éparpiller dans votre projet. N’hésitez pas à lister vos atouts, vos compétences, vos expériences et vos projets. Ainsi, une fois vos attentes et vos des intérêts couchés sur papier, votre marché de niche devrait découler naturellement.

– Se mettre à la place des clients potentiels :

Rien n’est plus efficace que de se mettre à la place de son client potentiel pour cerner ses besoins. Essayez de regarder le monde depuis son point de vue. Cela vous permettra d’identifier ses besoins et ses désirs et ainsi d’être plus performant.

– Prendre le temps de définir son lieu d’implantation :

En général, pour un commerce lambda, la zone de chalandise est d’environ 500 mètres. Or, celle-ci est toute autre lorsque l’on parle d’un marché de niche. Elle peut alors s’étendre sur plusieurs centaines de kilomètres. Prendre le temps de se poser pour définir une zone de chalandise est un passage obligatoire et primordial. En effet, il ne convient pas d’avoir idée brillante ; encore faut-il pouvoir aller au contact d’un maximum de clients.

– Faire une étude de marché complète :

Comme pour tout lancement d’entreprise, il est nécessaire de faire une étude de marché précise. Néanmoins, cela peut s’avérer être d’autant plus compliqué sur un marché de niche. En effet, comme il s’agit d’un segment qui n’a pas encore été exploité, peu de données existent et tout reste à faire. Prenez donc le temps de rassembler des informations précises. Selon les experts, la durée pour structurer un projet de lancement d’entreprise, y compris pour les consultants, est de un an au minimum. Il ne faut en aucun cas se fier à l’apparente simplicité d’une société. La patience est l’une des clés de la réussite.

– Se fixer des objectifs dès le démarrage du projet :

Pour qu’un projet fonctionne, un indépendant se doit de se fixer des objectifs continuellement, y compris au moment du lancement de son projet. L’idée est alors de s’imposer des contraintes et de se fixer des challenges clairs, tant sur le plan financier que commercial ou organisationnel. Cela peut alors passer par un chiffre d’affaires attendu ou tout simplement par un nombre de contacts téléphoniques obtenus.

– Se construire un réseau :

L’univers des marché de niche est particulièrement restreint. L’intérêt de se construire un réseau est donc particulièrement important, surtout dans le « petit monde » des consultants. Qui plus est, cela va de soi si l’on part du postulat que le consulting est un métier de communication. Mettez donc vos compétences au service de votre notoriété.

Bien entendu, cette liste de conseils pour bien démarrer dans un marché de niche n’est pas exhaustive. Cela constitue, en revanche, une bonne base pour démarrer une réflexion saine sur vos projets à venir.

Vous avez aimé cet article ? partagez le !

[starbox id="1"]