Freelances, quels tarifs pratiquer pour vos missions ?

Dans un contexte du marché de l’emploi en profonde mutation, de plus en plus de cadres salariés sont séduits par la voie de l’indépendance et le travail en mode « projet ». Face à un manque d’information et dans un contexte nouveau, ils rencontrent différentes problématiques quant à la définition de leur offre, la recherche de missions, le choix du statut juridique ou tout simplement la définition de leur taux journalier.

Quel tarif pratiquer ?  C’est une question que se posent de nombreux freelances d’une manière récurrente et à laquelle il est difficile de trouver les bonnes réponses. Nous vous livrons quelques pistes de réflexion qui vous permettront de définir et d’évaluer objectivement votre tarif freelance.

Trouver le bon équilibre : méthodes et astuces

Vous êtes salarié et souhaitez démarrer vos premières missions en indépendant mais vous n’avez aucune connaissance des tarifs à pratiquer ? En général, la difficulté majeure rencontrée par les salariés concerne la conversion de leur salaire en chiffre d’affaires, soit par exemple, un taux journalier à facturer à un client. Il est pertinent d’utiliser différentes méthodes afin de définir un prix plancher sur lequel vous ne souhaitez pas déroger.

Astuce 1 : Demandez à des Experts un conseil avisé pour le calcul de votre TJM !

simulateur tarif journalier

Astuce 2 : Téléchargez gratuitement ce nouveau guide pratique pour fixer votre tarif judicieusement

Téléchargez ce nouveau guide pratique pour appliquer le tarif journalier idéal. C’est 100% Gratuit.

Fixer un tarif en fonction de vos prétentions

Il vous suffit de partir de votre dernier salaire brut mensuel actuel afin de calculer la fourchette basse et vous donner une idée. Par exemple, voici la méthode de calcul pratiquée par un salarié en transition professionnelle qui percevait 4000 € brut par mois.

Exemple : cas du portage salarial

  • Votre salaire brut mensuel actuel : 4 000 €
  • Charges portage salarial (Charges salariales, patronales, et frais de gestion env. 50% du chiffre d’affaires mensuel) : 4 000  €
  • Chiffre d’affaires HT mensuel : 8 000 €
  • Prestation à temps plein Inclus congés payés annuels et jour fériés ( 365j – 137j ) / 12m = 19j ) : 19 jours / mois
  • Tarif de prestation plancher Chiffre d’affaires mensuel / jours prestés par mois
    (8000€ / 19j ) : 421 € HT /jour

Ainsi, cette méthode vous permet de connaître le prix plancher à coût équivalent,  dans le cadre d’un contrat de prestation, si jamais vous devez négocier avec votre interlocuteur sur la base de votre dernière rémunération.

En bref, il s’agit du prix minimum à facturer si vous vous engagez sur une mission longue durée et à temps plein. En effet, la différence fondamentale quand on travaille en indépendant est qu’un consultant peut ne pas travailler tous les jours. Les périodes de fluctuation d’activité sont à prendre en compte également puisque ces éléments auront un impact sur votre rémunération.

Le prix que le client est prêt à mettre pour cette prestation

Il est important, si possible, de laisser parler votre prospect afin de connaître le budget du client ou du moins une fourchette estimative. Il vous suffit simplement de poser la question lors de vos premiers échanges afin d’avoir une idée ou de sonder les consultants de votre métier ayant travaillé pour des projets similaires pour le même client.

Par ailleurs, il est important de prendre conscience que le prix est subjectif. En effet, le prix peut varier dans un contexte précis. Le prix que représente la valeur ajoutée que vous pouvez apporter au client dans le cadre d’une prestation donnée à un moment T.  Par exemple, le client est prêt à investir tel budget pour telle mission.

Il arrive que le client, faute de temps ou de connaissance des prix marchés, vous propose un budget qui ne vous convient pas.  Il est important de connaître le contexte de la mission, s’il s’agit d’une mission dans le cadre de sous-traitance ou en directe chez le client final.  Le client recherche une compétence à instant T. En effet, la problématique client rencontrée : j’ai besoin d’une compétence spécifique immédiatement pour réaliser ce projet.

La disponibilité du consultant (au bon moment) ainsi que la bonne compétence de ce dernier sont des éléments à prendre en compte.  Vous pouvez valoriser cet aspect là dans le cadre de votre négociation.  Nous vous invitons à bien préparer votre phase découverte client pour bien comprendre l’environnement et les enjeux du projet.

La connaissance des prix marchés

Nous vous encourageons à consulter différents sites internet, forums et blogs professionnels dédiés à votre métier. Ainsi, en postant un message sur un forum par exemple, d’autres consultants de votre métier peuvent vous donner des conseils.

Astuce n°1 : consultez la CV-thèque Humaniance qui dispose de plus de 20 000 CV de freelances actualisés. En général, la plupart d’entre eux renseignent leur tarif journalier sur leur CV. Il vous suffit donc simplement de consulter les CV des consultants de votre métier et d’analyser les prix renseignés.

Astuce n° 2 : vous pouvez consulter l’ensemble des jobboards et des offres d’emplois disponibles sur le web (APEC, MONSTER etc.) correspondant à votre activité et vous référer au salaire disponible.

Méthode 4 : les honoraires mensuels d’un consultant

Prenons l’exemple d’un consultant juridique spécialisé dans les ressources  humaines doté de 20 ans d’expérience professionnelle. Il intervient auprès de ses clients dans le cadre d’une prestation en droit des sociétés (suivi des filiales étrangères, intégration des filiales, documents de références, suivi et publication d’informations réglementées etc.)

  • Combien va-t-il percevoir en net à partir d’honoraires?

Voici un exemple d’honoraires mensuels pratiqués par un consultant juridique spécialisé dans les Ressources Humaines ayant opté pour la voie du portage salarial (solution alternative à la création d’entreprise qui permet au consultant de concilier indépendance et le statut de salarié). Il facture 10 830 € HT par mois soit  570 € HT par jour. Il perçoit en portage salarial 5243.59  € net.

Astuce n° 3 : Vous pouvez utiliser le simulateur de portage salarial notre partenaire Portageo pour connaitre votre TJM.

Exemples de tarifs journaliers de freelances

Pour vous aider à définir vos propres tarifs,  voici quelques exemples de tarifs pratiqués par des freelances (prix indiqué en H.T. par journée) pour un métier bien défini :

  • Formateur en langues étrangères /Traducteur anglais-français : 25 € de l’heure
  • Formateur spécialisé handicap (formations, séminaires, conférences) : (voir ici)
  • Attaché de presse / consultant en communication : (voir ici)
  • Chef de projet SIRH/ Consultante Fonctionnelle SIRH :  (voir ici)
  • Consultant marketing et communication senior : (voir ici)
  • Ingénierie process peintures: (voir ici)
  • Consultante formatrice RH : (voir ici)
  • Développeur web : (voir ici)
  • Manager de transition : (voir ici)

Et vous, quels tarifs pratiquez-vous pour vos missions ?

Nous espérons que les éléments transmis vous permettons d’avancer sur la définition de votre taux journalier. Je vous invite à commenter cet article, le partager sur les réseaux sociaux et surtout donner votre point de vue, vos tarifs pratiqués afin d’enrichir cet article et d’accompagner les consultants dans le cadre de la définition de leur offre.

Vous savez désormais comment fixer vos tarifs de Freelance et nous vous en félicitons ! Découvrez à présent la meilleure entreprise de portage salarial pour porter votre projet.

Vous avez aimé cet article ? partagez le !

[starbox id="4"]