Portrait de freelance : Amine B. – Architecte Solutions en SI

À l’actif d’Amine, 15 ans d’expérience professionnelle en qualité d’architecte solutions en système d’informations, principalement dans le domaine de l’assurance. Il fait preuve d’une grande écoute et disponibilité vis-à-vis de ses clients. Il démarre ses premiers pas en tant que freelance. Découvrons son riche témoignage !

Qui êtes-vous, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Amine Bakari, 39 ans, architecte en système d’informations. J’ai la double casquette et j’interviens à la fois sur des missions en qualité d’architecte solutions et architecte entreprise. J’ai principalement travaillé auprès de PME et grands comptes, notamment dans l’assurance pour les clients de sociétés de service. Après quinze ans d’expérience professionnelle, je me suis lancé récemment en tant que Freelance pour proposer mon expertise auprès de différents clients dans le cadre de différentes missions d’architecture en système d’informations.

Au sein du département urbanisme du système d’information, je suis intervenu en qualité d’architecte. J’ai réalisé le projet de A à Z, en participant à la création du département, au choix de l’outil de modélisation, à la constitution du référentiel d’entreprise, des règles et démarches.

En quoi consiste votre métier ?

En pratique, je suis architecte applicatif et technique. J’ai accompagné des PME et grands comptes dans le cadre de projets de refonte ou de projets nouveaux. J’accompagne les opérationnels et décideurs sur les différentes phases d’un projet, de la conception des scenarii de construction de l’architecture (architecture applicative), l’identification des pré-requis matériel et logiciels, à la définition des mécanismes d’intégration dans le système d’information (mise en cohérence avec les standards technologiques, études, mesures et propositions d’amélioration des architectures, définition des architectures, rédaction des DAT).

Et la typologie de vos clients ?

Au début de ma carrière, j’ai principalement accompagné des PME puis des grands comptes dans le cadre de prestations via des sociétés de service, essentiellement dans le domaine de l’assurance.

Des problématiques ou anecdotes rencontrées pendant vos missions ?

Mes interlocuteurs projets sont les opérationnels et responsables de services. La difficulté majeure concerne l’acceptation des directives annoncées par l’architecte. L’architecte définit les normes, les objectifs et directives d’un projet. En pratique la difficulté principale repose sur l’acceptation des opérationnels et responsables de services pour avancer dans cette direction. En pratique, chacun va essayer de défendre ses intérêts afin d’être le moins impacté dans son activité. Il faut avoir la capacité de convaincre dans l’intérêt de réaliser divers changements importants pour intégrer une solution et faire avancer le projet.

Par exemple, il y a quelques années, je suis intervenu sur un projet qui avait déjà démarré. Après analyse de la situation, la direction prise n’était pas la bonne. J’ai donc remis en question le projet et les différentes phases. L’exercice principal était de repartir à zéro, redéfinir le projet, la conception, convaincre les parties prenantes. Dans ce contexte, les opérateurs défendaient leurs intérêts et le projet en cours. En présentant les choses, en donnant les bons arguments, j’ai su convaincre les responsables et décideurs pour mettre en place la solution proposée. En pratique, ils m’ont fait confiance et le projet a pu être mené à bien. Je me suis investi au-delà de mon périmètre pour permettre la réussite du projet. Ils ont su compter sur moi dans les différentes phases du projet : de la conception, au suivi de projet, ainsi qu’au support et mise en production.

Expérience en France ou à l’international ?

J’ai participé à des projets nationaux qui nécessitaient des déplacements ponctuels en Europe chez les clients. Je suis principalement mobile en Ile-de-France et peut réaliser différents déplacements ponctuels à l’international en fonction des projets clients.

Votre expérience Humaniance

Humaniance m’a sollicité pour une mission d’architecture solutions pour une grande banque. J’ai été agréablement surpris par la réactivité et le suivi du commercial Humaniance pour le projet présenté. En comparaison avec les autres cabinets, il y a une grande différence. Humaniance est présent et disponible dans toutes les phases du processus de recrutement. L’ingénieur d’affaires est une personne engagée, qui va au-delà de son travail dans l’intérêt du consultant et du client. Lors du premier échange, elle s’est intéressée à mon profil, et même « la personne », aux missions recherchées etc. Je suis agréablement satisfait.

Vous avez aimé cet article ? partagez le !

[starbox id="4"]