Portrait de freelance : Jean-Yves, Directeur qualité Aéronautique

Spécialiste dans la gestion et le management en organisation (QSE, LEAN et TQM, management en logistique industrielle  ainsi que dans les domaines du Bureau d’études, de la production et de l’après-vente), Jean-Yves apporte des moyens, des méthodes et des concepts en réponse aux besoins d’amélioration ou d’innovation technologique.

Qui êtes-vous, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Une personne avec 35 ans d’expérience professionnelle, allant de la recherche médicale à l’alimentaire, avec un temps passé dans le milieu aéronautique durant 30 ans. Mais surtout avec un bagage d’expatriation et d’international, soit 40 ans de vécu la valise à la main. Aujourd’hui, je suis un gars de France avec mes valeurs et mes convictions, une personne modeste voulant partager des valeurs et des idées pour grandir.

En quoi consiste votre métier ? 

Au sein d’une entreprise appartenant à un groupe privé français, j’exerce la profession de directeur qualité dans le milieu aéronautique.

Arrivé depuis peu, l’immersion a nécessité un recul pour mieux entrevoir les changements nécessaires à apporter en vue d’améliorer la qualité et la fluidité.

Aujourd’hui, ce métier se retrouve être un élément porteur au changement et à l’amélioration de la qualité, tout en assurant la continuité de production. La qualité devient le pivot de la référence dans le changement.

Parlez-nous de votre activité…

Le métier comporte plusieurs aspects :

– Le suivi et le maintien des procédés de qualité. Plus on se retrouve avec des certificats attestant des NORMES, plus le responsable qualité doit être vigilant au calendrier et à l’agenda de suivi et de maintien de ces normes.

– La formation associée à la qualité du travail à fournir doit être suivie, prodiguée si nécessaire par moi-même ou une tierce personne.

– Le maintien de qualification atelier ou personne est une tâche quotidienne.

– La documentation étant en cours de révision et de considération, il faut donc prodiguer la vision qualité associée aux métiers de l’entreprise, avec des actions concrètes.

– Il faut aussi assurer la qualité du côté magasins (fournitures bureau mais aussi pièces production, outillage, consommable, logistique). Pour cela, il faut parfois repenses et relativiser les évènements.

– Enfin, il s’agit de beaucoup de relationnel, tant avec tous les membres de l’entreprise que les clients et les fournisseurs.

Quel type de clients ciblez-vous ?

Milieu aéronautique. Compagnies aériennes ou fournisseurs, autrement dit MRO (Maintenance Repair Organisation) ou Fabricants. Leurs exigences sont orientées QUALITE.

Rencontrez-vous des problématiques liées à votre métier ?

Quand on est un nouvel arrivant sans passation de connaissance de l’environnement, j’avoue que c’est parfois tendu.  L’avantage, c’est que l’on apprend très vite. Quand il s’agit de dire stop à une chaîne de production qui démontre des signes de mauvaise qualité voire de dangerosité, alors il ne faut pas d’état d’âme et pourtant être très humain. Changer ou faire changer n’est pas une tâche facile, surtout quand le patron s’inquiète pour l’arrêt temporaire de revenus. Avoir une vision neutre orientée client (quel qu’il soit, le client interne ou le client externe) et avec de la qualité est un défi quotidien.

Expérience en France, à l’international ? Des exemples de réalisations ? Mobilité ?

40 ans de vie à l’étranger. 19 ans en tant que résident à l’étranger, le reste la valise à la main avec de longs séjours et de longs voyages. Mon métier initial était de transmettre le savoir-faire aux clients exploitant les avions. Mon deuxième métier a été de former les clients sur les produits livrés par mon entreprise. Mon troisième métier a été de conseiller clients et MRO et fabricants (Bureau études) dans les concepts de maintenance et d’opération en ligne. Mon quatrième métier a été de livrer des avions en conformité aéronautique et en qualité.Mon cinquième est de gérer les projets. Ce que je fais aujourd’hui dans la qualité.

Votre expérience Humaniance : votre avis, votre sentiment, vos relations avec l’équipe.

Si l’on m’avait garanti un poste après 2 entretiens téléphoniques et une prise de poste sous 5 jours, je ne vous aurai jamais cru.  L’accroche avec HUMANIANCE a été incisive, pertinente et efficace. Je n’anticipe aucun point qui concerne une relation difficile avec la société : le vécu en appelle autrement. Chacun son métier et chacun sa place. La relation est posée et sincère.

Vous avez aimé cet article ? partagez le !

[starbox id="4"]