Quelles sont les principales difficultés du travailleur indépendant?

Quelles sont les principales difficultés du travailleur indépendant?

En France, on compte plus d’un million d’auto-entrepreneurs. Un chiffre qui en dit long sur la profonde mutation du travail qui s’opère sur le marché du travail français. Difficultés à trouver un emploi, volonté de changer de vie ou projet mûrement réfléchies…autant de raisons qui poussent des milliers de français à démarrer une nouvelle activité en indépendant. Certains d’entre-vous réussissent à vivre pleinement de leur activité, d’autres pas. Et ça, c’est une réalité qu’il ne faut pas occulter. Il est très important de préciser que cet article n’a pas vocation à vous faire peur mais bien à vous aider. Lancer son entreprise et la développer n’est pas une mince affaire et il faut en avoir pleinement conscience!

Devenir travailleur indépendant offre beaucoup de liberté mais requiert un sens de la rigueur et un niveau de responsabilité auxquels vous ne pouvez pas échapper. En tant que capitaine de votre navire, VOUS êtes le seul décideur et VOUS décidez de la direction à suivre pour développer votre affaire. En se basant sur les nombreux retours d’expérience que nous pouvons recueillir des freelances inscrits chez Humaniance, voici les 5 principales difficultés qu’on peut rencontrer quand on se met à son compte.

Être surchargé de travail

Développer son activité indépendante ne se fait pas en vivant d’amour et d’eau fraîche. Il faut se retrousser les manches pour faire croître son business et pouvoir en vivre. Beaucoup de personnes se mettent à leur compte en ne prenant pas compte la réalité de la vie d’un auto-entrepreneur. Il est seul aux commandes, il ne peut compter que sur lui-même, il dépense beaucoup d’énergie et de compétences pour réaliser toutes ces tâches. Il faut tout le temps être à 100%. Un travailleur indépendant ne compte pas ses heures. Ce rythme de vie peut rapidement se transformer en une difficulté chronique si on n’en a pas pris connaissance.

Se noyer dans l’administration

En plus des tâches à accomplir pour ses clients et pour le bon développement de son activité, il faut veiller à assurer la stabilité de sa micro-entreprise sur le plan administratif. Oui, les démarches pour créer son statut d’auto-entrepreneur sont très simples puisqu’en quelques clics de souris,  on peut commencer son activité. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Derrière, il faut gérer la comptabilité, s’assurer du traitement et du paiement des factures de ses clients, déclarer son chiffre d’affaires, veiller à ce que les charges soient payées, rester en veille sur l’actualité juridique pour suivre l’évolution du statut et des lois françaises, etc. Gérer une entreprise, c’est un peu comme la mécanique : il faut mettre les mains dans le cambouis pour bien connaitre les rouages de la machine. Et on peut vite se retrouver sous l’eau si dès le début de son activité on ne pose pas de solides bases organisationnelles.

Se retrouver seul

Certains aiment le travail d’équipe, d’autres pas. Beaucoup trouvent leur compte en devenant freelance. Cependant, d’autres entrepreneurs supportent mal la solitude qui peut s’installer. Selon son cadre de vie et les difficultés rencontrées, on peut très vite se retrouver seul. Et c’est une cause d’échec importante.

Ne pas avoir une fibre commerciale suffisamment développée

Pour réussir à vivre de son activité indépendante, il faut prospecter pour trouver de nouveaux clients, bien connaitre son produit, son service mais surtout bien savoir le vendre. La négociation commerciale est un pan d’activité très important de l’entrepreneur indépendant. Cette phase de préparation est fondamentale. Mais tout le monde n’a pas la fibre commerciale. Pour certains, cette tâche peut vite se transformer en un obstacle infranchissable et mettre à mal l’avenir de leur activité (cf: Comment bien préparer sa négociation commerciale?).

Avoir le moral qui flanche

La vie d’entrepreneur est faite de hauts et de bas. Mais parfois, il peut y avoir plus de mauvais que de bons coups. Ce sont dans ces moments là qu’on reconnait un entrepreneur qui connaîtra le succès. Pour vivre pleinement de son activité et être épanoui, il faut livrer une bataille de chaque instant, faire preuve d’une détermination à toute épreuve et être sûr de ses forces. « No pain, no gain »!

A votre tour de nous faire part de votre retour d’expérience en tant que travailleur indépendant. Quelles sont / quelles ont été vos principales difficultés rencontrées lors de votre vie d’auto-entrepreneur ? Quelles sont les aides utiles et les outils qui vous permettent de s’en sortir ? Quels sont vos meilleurs conseils pour réussir à développer son activité indépendante ? A vos commentaires !

Vous avez aimé cet article ? partagez le !

Cyrille Gandolfo
Suivez-nous!

Cyrille Gandolfo

Community Manager chez Humaniance
Passionné par les nouvelles technologies et l'entrepreneuriat, je mets mon savoir-faire au service des Ressources Humaines et des freelances!
Cyrille Gandolfo
Suivez-nous!
  • Corinne

    Petite précision : il y a d’autres statuts que celui d’auto-entrepreneur, auquel vous semblez réduire les freelance ! Il permet certes de démarrer mais révèle vite ses limites. Et en effet, dès que l’on change, ça se complique au niveau administratif (surtout pour la déclaration de revenus).
    Ceci dit, votre article est un bon reflet de la réalité : pour être indépendant il faut avoir de la rigueur, ne pas compter ses heures (mais aussi savoir profiter des moments de calme dans l’activité), ne pas paniquer même s’il y a parfois des fins de mois difficiles, savoir se vendre sans avoir peur d’être exigeant avec ses propres clients (et de se faire respecter), et j’en passe… Mais quel bonheur d’être seul maître à bord ! Personnellement, cela fait presque 13 ans que j’ai fait ce choix et je ne le regrette pas.

    • Bonjour Corinne et merci pour votre commentaire très constructif!

      Nous nous sommes basés sur des expériences recueillis lors de nos échanges avec les freelances. Mais je suis d’accord avec vous: quel que soit le statut d’indépendant que l’on choisit, il faut être très exigeant avec soi-même et avec ses clients!

      On n’est jamais trop prévoyant ni trop organisé. C’est sûrement la clé du succès!

      A très bientôt sur le blog des freelances! 🙂

  • Thomas De Toledo

    Bonjour, merci beaucoup pour votre article. Je démarre mon activité startup et effectivement c’est difficile, vous décrivez bien les problèmes rencontrés.